Saint-Bernard - Ain

logo du site
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain

Accueil du site > Pages Annexes > Autour de Bach en 2008

Autour de Bach en 2008

"Autour de Bach" avec l’Ensemble Unisoni

Un programme « Suites & Brandebourgeois » proposé par les Musicales de Saint- Bernard au château le samedi 6 décembre.

"L’originalité de l’Ensemble Unisoni : les instruments baroques ; flûte traversière en bois pour Patrick Rudant, cordes en boyau pour ses partenaires, avec ce que cela implique de « bonus » pour l’oreille : chaleur, richesse et variété de la « couleur » instrumentale."

Valérie Dulac introduisait la soirée en interprétant au violoncelle la deuxième suite, une œuvre sévère et semée de redoutables difficultés techniques et nous entrainait dans l’univers des suites pour violoncelle seul de Jean-Sébastien Bach comme l’avait fait Christian Bernhard Linigke, premier interprète probable des suites.

La respiration du public s’identifiait à celle du violoncelle.

L’Ensemble par la suite en place nous offrait une magnifique interprétation sur instruments anciens de la sonate VI pour violon et clavecin, œuvre des époques Köthen et Leipzig maîtrisée par le jeu de Anne-Catherine Vinay au clavecin avec Stéphanie Pfister, François Costa au violon et Myriam Cambreling à l’alto.

Le plaisir du public entrait en résonnance à l’unisson de l’Ensemble Unisoni.

Tous les musiciens s’exprimaient autour du concerto pour clavecin soliste le Cinquième Brandebourgeois puis de la Deuxième suite pour orchestre en si m. œuvres apportant la plénitude aux sept instruments. Patrick Rudant à la flute traversière baroque et Michaël Chanu à la contrebasse offraient une large cadence au principe fondamental du concerto « de groupe » cher à Bach.

La jubilation des interprètes se communiquait à l’auditoire tout entier.

L’applaudimètre témoignait de la reconnaissance de tous à chacun de ces magnifiques interprètes.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF