Saint-Bernard - Ain

logo du site
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain
  • Saint-Bernard - Ain

Accueil du site > Pages Annexes > Concert d’accordéons en 2010

Concert d’accordéons en 2010

Ce n’était pas la première fois que l’OAL, l’Orchestre d’Accordéons de Lyon

se produisait à Saint- Bernard.

Certains des auditeurs présents ce dimanche 21 novembre avaient eu le privilège de participer aux précédents concerts de 2005 et 2006.

Ce nouveau rendez-vous, en l’église du village et à l’invitation de Daniel GAILLARD, permit à ce public connaisseur mais aussi à un nouveau public, béotien, de découvrir les harmonies de l’accordéon non musette.

Une rencontre pleine de surprises agrémentées par un commentaire pédagogique et pertinent du même Daniel GAILLARD et dont le fil rouge, dosé d’humour, nous présentait les diverses facettes du programme que nous allions découvrir.

En introduisant l’Orchestre d’Accordéons de Lyon, fondé en 1952 par Roger POUJOL et aujourd’hui dirigé par Lucien LONGIN, notre présentateur mentionnait la rareté de ce type de formation en France.

Puis il nous invitait à l’écoute de la première œuvre de cette programmation 2010 : le prélude de CARMEN…

Par la suite les œuvres choisies par l’ensemble OAL nous faisaient voyager dans l’univers des compositeurs baroques, classiques, romantiques et contemporains.

En deuxième partie Madame Viviane REYDELLET, flûtiste, nous offrait une très belle interprétation du Concerto pour flûte « il gardellino », « le Chardonneret » d’Antonio VIVALDI dans une harmonisation surprenante puisque sans clavecin ni…

...mais avec quinze accordéonistes, une basse et des percussions.

Vivement et chaleureusement salués,

les interprètes nous offraient au "rappel" une nouvelle surprise...

...« La Marche de Radetzky ».

Et bien entendu avec grande complicité, dans une tradition toute viennoise,

tout le public tapait des mains en rythme pour accompagner les musiciens,

et le chef d’orchestre se tournait vers celui-ci pour le diriger conjointement avec l’orchestre.

Un grand bravo à Lucien LONGIN et l’Orchestre d’Accordéons de Lyon pour leur belle union et l’excellence de leurs interprétations.

Un grand merci à Daniel GAILLARD pour cette initiative !

Pour connaître les programmations...


Extraits de concerts

en vidéo sur le Net.


Retour à la page précédente

Separatif2



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF